Home / Santé - Médical / La consommation de miel et le diabète

La consommation de miel et le diabète

Lorsqu’après une analyse, le médecin constate un taux de sucre anormalement élevé dans le sang et que le diabète est confirmé, il passe tout de suite à l’interdiction d’abuser avec le sucre. Quitte à préserver sa santé, devrait-on bannir le sucre de ses aliments ? Pour le thé, le café et le reste, c’est faisable, mais pour certains plats, c’est juste une torture. Face à cette situation, les patients remplacent le sucre par le miel, histoire d’ajouter un peu de goût. Mais au fait, est-ce réellement la bonne chose à faire ?

Le miel est ses vertus bien connues

Substance obtenue à partir des nectars de fleurs, le miel est un produit naturel pouvant être catégorisé dans la classe des polyfloral ou monofloral. Puisqu’il peut également provenir des sécrétions des plantes sucrées, il est également considéré comme produit issu de miellats. De ce fait, le miel est un aliment naturel. Il bénéficie dans ce cas des contrôles qui consistent à gérer les traces des polluants chimiques et d’autres résidus de pesticides dans ses composants.

Au même titre que les autres matières de la ruche, le miel est connu depuis plusieurs générations pour ses vertus sur la santé. Ses propriétés sont multiples, mais il est surtout réputé pour faire de petites merveilles en cas de maux de gorge. Idéal pour favoriser la cicatrisation, il permet également de contrer la fatigue. Et d’après des études menées sur le sujet, il possèderait des propriétés antiseptiques. Pour autant, est-il réellement utilisable pour traiter le diabète ?

Le miel et le diabète

Le goût sucré du miel n’est pas anodin, car il est composé majoritairement de sucres avec un taux se trouvant entre 78 et 80 %. En ce qui concerne le reste des ingrédients, c’est principalement de l’eau. De la sorte, on trouve dans le miel du glucose, du fructose ainsi que d’autres variables à l’exemple du saccharose, du maltose ainsi que des glucides plus ou moins complexes. Ce qui influence sur l’indice glycémique ou IG du miel est surtout sa concentration en fructose. À savoir que plus la concentration du glucose dans le miel blanc est élevée, plus son indice glycémique sera élevé.

Cependant, d’autres études ont permis de découvrir que le miel peut apporter des effets importants sur l’organisme humain étant combiné à d’autres molécules. C’est justement pour cette raison qu’il est utilisé dans plusieurs formulations des médicaments.

Consommer du miel quand on est diabétique

Puisqu’il est interdit de consommer du sucre, on utilisera du miel pour obtenir le goût sucré sans mettre son corps en danger. Après tout, le miel est réputé pour avoir des propriétés bénéfiques sur la santé. Cette réflexion est très typique chez les personnes diabétiques et pour tout avouer, c’est bien compréhensible. Et d’ailleurs, elles n’ont pas tort, car le miel a un indice glycémique nettement bas en comparaison avec le sucre blanc et ne fait pas augmenter le taux de glycémie dans le sang. Cette action est d’autant plus intéressante pour les miels riches en fructose. Attention toutefois au miel vendu en masse dans les grandes surfaces, leur pureté n’est pas garantie.

Voir aussi

circulation en piscine

L’importance de la circulation en piscine

La circulation est la première et la plus importante étape pour prendre soin de votre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *