Home / Juridique - Finance / Crédit personnel: les astuces pour financer sans risques

Crédit personnel: les astuces pour financer sans risques

Grâce à l’internet, il est actuellement possible d’obtenir un prêt personnel sans justificatif. Celui-ci fait partie du crédit à la consommation. Il permet de bénéficier d’une somme qu’on peut utiliser librement. Cependant, il est important de considérer certains critères pour financer sans risques.Faire une évaluation préalable

Concept du prêt personnel

Souscrire un pret personnel en ligne ne s’effectue pas aveuglément sans faire une étude préalable. Il faut donc évaluer ses revenus pour adapter sa capacité au volume d’emprunt demandé. Il suffit de faire la différence entre les revenus et les charges pour dégager sa capacité d’emprunt.

On peut également recourir à l’expertise d’un banquier pour avoir une vue d’ensemble sur les offres répondant à son profil financier. Plusieurs sites Internet spécialisés dans le domaine du crédit proposent aussi des outils de simulation pratiques. L’emprunteur pourra ainsi comparer le montant emprunté et le montant à rembourser.

Pour augmenter leurs chiffres d’affaires, de nombreux établissements bancaires prospectent actuellement des clients potentiels. En général, ils considèrent l’examen du profil des candidats-emprunteurs. Les banques ont tendance à sélectionner les emprunteurs ayant un produit d’épargne conséquent. Elles privilégient aussi les candidats qui ont un revenu mensuel stable. La banque exige toujours la copie des trois derniers bulletins de salaire de l’emprunteur.

Connaître les différents types de crédit à la consommation

Selon les besoins des particuliers, il existe de nombreux types de crédit à la consommation qu’on peut contracter. Il y a deux grandes catégories, à savoir le crédit affecté et le crédit non affecté.

Le crédit affecté répond à un besoin déterminé qui doit être défini dans le contrat de crédit. Le contrat exige que le montant emprunté doive être utilisé uniquement pour l’acquisition du bien spécifique. Il est donc impossible d’utiliser les fonds obtenus pour financer des autres fins. Pour justifier l’usage effectif des fonds, l’emprunteur doit fournir une facture ou une attestation.

Concernant le crédit non affecté, celui-ci est beaucoup moins contraignant que le crédit affecté. Le demandeur n’a pas besoin de préciser l’objet du crédit à sa banque. Cela offre plusieurs possibilités sur l’usage des fonds obtenus. On peut ainsi faire ses courses au quotidien ou financer son achat d’un équipement électroménager.

Les autres conseils à retenir

Souscrire un prêt personnel implique plusieurs frais annexes. Il ne faut pas se focaliser uniquement sur le taux de crédit. On peut se référer au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) pour savoir le montant exact à rembourser. Le TAEG comprend le taux d’intérêt et les frais connexes. Ces frais incluent, entre autres, les frais de dossier et l’assurance. Ils peuvent varier d’un établissement financier à un autre.

Il faut également négocier son crédit. Si on n’est pas en mesure de négocier, il faut se tourner vers un courtier. Ce professionnel sera capable de communiquer avec les organismes prêteurs pour obtenir le meilleur taux.

Il est aussi nécessaire de penser au délai de réflexion. Selon la loi, l’établissement de crédit est obligé d’accorder un délai de réflexion. Même si l’offre est très alléchante, l’emprunteur ne doit pas manquer ce droit. Il faut relire le contrat pour connaître ses impacts sur la situation économique et financière.

Voir aussi

cabinet d’avocat

Ce qu’il faut savoir sur les cabinets d’avocats

Le droit est une discipline compliquée et en évolution continue. Dans un souci de gain …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *