Home / Santé - Médical / Pourquoi les filles sont-elles plus attirées par la boulimie que les garçons ?

Pourquoi les filles sont-elles plus attirées par la boulimie que les garçons ?

La puberté des filles s’effectue plus tôt que celle des garçons, elle est soudaine et parfois vous n’êtes pas prête psychologiquement à assumer ces transformations. Vous avez l’impression de grossir alors que ce sont vos formes de femme qui apparaissent et l’idée d’être à présent capable de concevoir un enfant vous hante.

En fait, ce qui est difficile à accepter pour les filles, c’est qu’à la puberté la masse adipeuse (graisse) du corps augmente, alors que chez les garçons c’est la masse musculaire qui s’accroît, Cela pourrait expliquer cette tendance largement répandue chez les filles à entreprendre des régimes.

Le déclenchement des crises de boulimie

Mais suivre un régime n’est pas si simple et plus vous vous retenez, plus vous avez envie de manger les aliments qui vous sont interdits. Alors, par peur de vous laisser emporter par vos envies, vous vous contraignez à suivre un régime encore plus draconien. Or votre corps ne vous permet pas d’aller à l’encontre de ses besoins très longtemps et vous êtes prise par des envies irrépressibles de manger qui peuvent favoriser l’apparition de crises de boulimie. Par ailleurs, les normes sociales véhiculées par les médias prônant la maigreur comme modèle sont un réel problème. Beaucoup de filles présentent ainsi des préoccupations principalement corporelles, font une fixation sur un corps idéalisé, un poids impossible à atteindre, dans le but de correspondre à ce que la société semble exiger.

Entre assumer le fait d’être adulte et essayer de vous conformer aux exigences physiques des autres, vous faites de votre corps un baromètre… Quand vous le jugez mince, vous vous sentez à peu près bien, quand vous le jugez trop gros, rien ne va plus. Vous êtes fortement influencé par la perception que vous avez de votre corps et vous ne réussissez plus à vous alimenter naturellement, comme votre corps en a besoin en cette période de forte croissance. Votre alimentation devient alors anarchique car vous vous empêchez de manger puis vous dévorez tout ce qu’il y a dans le frigo. Cela entraîne des perturbations importantes, votre alimentation étant totalement déséquilibrée.

Comment modérer ses repas lorsqu’on est insatiable ?

Du moment où la vie et le besoin de manger s’est changé en un mal continuel, il faudra se restaurer d’une autre façon pour dompter les bouffées de boulimie. Il faut à peine s’alimenter, cependant il est nécessaire de se nourrir correctement. Et il est intelligent d’inclure les protéines et les féculeux, par petites parts. Pour parvenir à ce but, le Cookeo sera un dispositif obligé pour mijoter promptement un repas normal et harmonieux.

Le rêve des adolescents

« J’aime bien mon indépendance. Je m’enferme dans ma chambre et personne ne me dérange. Mais au bout d’un moment, je me sens seule. Je me dis que je ne pourrai jamais habiter seule dans un appartement. Du coup, avant de quitter ma famille, il faut que je trouve mon futur mari ! Mais ça ne donne pas envie de grandir quand on voit ses parents qui rentrent du boulot, après une journée épuisante, Moi, je voudrais être actrice, mais je sais que ce n’est qu’un rêve et je serai obligée de faire un métier qui ne me plaît pas ».

L’alimentation des adolescents

Les garçons présentent moins de difficultés à s’alimenter et, surtout, se préoccupent moins de leur poids. 87,2% d’entre eux mangent avec appétit et seulement 15,3% sautent des repas. En revanche, les filles mangent de façon plus irrégulière. 15% d’entre elles ne prennent jamais de petit déjeuner et seulement 55% font trois repas par jour. Ainsi, elles sont plus sujettes que les garçons à présenter des troubles alimentaires, ce qui est une réponse à leur difficulté à accepter leur corps et à leur crainte de grossir.

Les dictats de la publicité

Très souvent, les filles avouent : « Dans tous les magazines que j’achète, il y a des belles filles, toutes fines, avec un visage doux et des grands yeux maquillés. Si j’ai le malheur de me regarder dans le miroir après ça, pai envie de me cacher. Ces boutons, ces cuisses. J’essaie par tous les moyens possibles de leur ressembler mais, même avec vingt heures de sport par semaine, je suis toujours aussi grosse et moche ».

Voir aussi

éviter la fatigue

Quelques habitudes pour éviter la fatigue

Vous n’avez jamais le temps pour vous reposer et vous soulager un peu l’esprit. C’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *