Home / Santé - Médical / Comment se déroule la pose d’un implant fessier ?

Comment se déroule la pose d’un implant fessier ?

Avoir des fesses quand tu es une femme aujourd’hui c’est plus qu’un phénomène de mode, c’est un « must have ». Des fesses bien rondes et fermes c’est ce qui attire l’attention. Si tu n’en as pas, tu es non seulement pas considéré par la gente masculine ou sur les réseaux mais plus encore certaines portes te sont fermées. Nombreuses sont celles qui se sont donc tournées vers les implants fessiers tout comme certaines célébrités afin d’augmenter le volume de leurs fesses et les rendre plus pulpeuses. Le prix de l’implant fessier varie en fonction du chirurgien.

Les implants fessiers sont des prothèses en gel de silicone cohésif, un peu comme les implants mammaires mais se différencient de ces derniers par l’épaisseur de leur enveloppe. Et leur gel plus ferme en raison des contraintes physiques plus violentes qu’ils subissent. Elles vous permettent d’obtenir le type de fesses que vous désirez. La pose d’un implant fessier se résume en trois étapes. A noter le prix de l’implant fessier est élevé parce qu’il n’est pas pris en compte par la Sécurité Sociale.

Avant l’intervention

La chirurgie des implants fessiers est très délicate, il ne faut donc pas se précipiter. Tout d’abord l’âge minimum recommandé est de 18 ans et il faut présenter l’un des signes suivant : des fesses plates ou relâchées avec peu de volume ou être mince, sans graisse suffisante pour permettre un lipofilling (autre méthode de remodelage du derrière) de fesse. Il faut rencontrer le chirurgien pour qu’il puisse éclairer toutes les autres d’ombre et lui expliquer ce qu’on veut mais il faut avoir des attentes réalistes et comprendre qu’il ne faut pas chercher un volume inadapté aux capacités de distension de la fesse. Il faut aussi savoir que si vous fumez ou buvez, vous devriez arrêtez cela 1 mois avant, pendant et au 3 mois après l’intervention.

Pendant l’intervention

La pose des implants fessiers se déroule sous anesthésie générale ou locorégionale et dure environ 2h maximum. Le chirurgien pratique une incision verticale et invisible de quelques centimètres entre les deux fesses et y introduit les prothèses. La cicatrice se situe dans la raie des fesses verticalement et mesure environ 4 à 5 cm. Cette manipulation rend les suites opératoires assez inconfortables mais l’équipe médicale est très attentive à la gestion de la douleur.

Après l’intervention

Une hospitalisation d’une à deux nuits et un arrêt de travail entre deux et quatre semaines seront nécessaires après la pose des implants. Vous pouvez reprendre le sport après 2 mois et éviter les positions assises sur les fesses  durant 2 semaines, il vaut mieux rester debout, s’allonger sur le ventre ou s’asseoir en s’appuyant sur le haut des cuisses. Cependant n’oubliez pas qu’il peut y avoir des complications comme des infections, des hématomes, rupture de l’implant et bien d’autres mais rien que votre chirurgien ne puisse régler.

Il faut souffrir pour être belle, cette citation n’est donc pas du tout exagérée. L’implant fessier est une excellente solution pour avoir de belles fesses malgré le coût de cette opération qui est élevé. Le choix du médecin est essentiel pour la réussite de cette opération.

Voir aussi

Comment choisir la cigarette électronique qui répond à vos goûts ?

La cigarette électronique permet de réussir le sevrage tabagique. Mais pour que cela soit possible, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *