Home / Juridique - Finance / Comment réaliser une étude financière ?

Comment réaliser une étude financière ?

L’étude financière consiste à évaluer les aspects qualitatifs et quantitatifs de la faisabilité financière d’un projet. Le but de cette étude est donc d’étudier les actifs matériels et immatériels pour avoir une idée sur la rentabilité du projet et sur les différentes possibilités de financement. Voyons les différentes étapes à suivre pour réaliser une étude financière.

L’importance d’une étude financière

Pour vérifier la faisabilité et la viabilité d’un projet, l’étape de l’étude financière est incontournable. En établissant ces prévisions, il vous sera plus facile de connaître préalablement les besoins en financement de votre futur projet. Par l’occasion, vous aurez une idée sur les possibilités de ressources accessibles.

L’étude financière comprend plusieurs étapes à savoir l’évaluation du coût prévisionnel du projet, l’identification des risques financiers du projet, l’élaboration du plan de financement, l’analyse de l’équilibre financier du projet, l’évaluation de sa rentabilité et l’identification des ressources de financement internes et externes.

Le recours à cette étude financière requiert la mise en place d’une bonne analyse stratégique pour déterminer les points forts de votre projet et les opportunités à saisir. Pour faciliter l’étude financière, vous devez établir un plan d’investissement, un compte de résultats prévisionnels et un tableau de trésorerie.

Comment procède l’expert pour réaliser une étude financière ?

Pour évaluer le coût prévisionnel du projet, le chef de projet va se baser sur celui des projets similaires qui ont été déjà réalisés auparavant. En outre, il ne faut pas oublier de prendre en compte les coûts de maintenance une fois que le projet est terminé. S’il s’agit d’un tout nouveau projet, il vaut mieux demander une estimation de la part des participants disposant des compétences et des expériences dans le domaine. Ce qui va également renforcer la collaboration entre le chef de projet et son équipe.

Pour calculer le coût d’un lancement de projet, il faut prendre en considération quelques éléments à savoir les charges d’exploitation, l’achat des fournitures, les fournitures d’entretien, les impôts et les taxes, les frais du personnel, etc.

En ce qui concerne les sources de financement, il peut provenir des fonds propres de la société, d’un emprunt bancaire, du capital-risque, des aides et des subventions, du crowdfunding, etc. Peu importe la source de financement choisie, il est impératif que la valeur de la totalité du coût prévisionnel soit égale à celle des ressources allouées.

Le plan financier permet de définir à l’avance la durée de vie du projet. Pour ce faire, il est nécessaire d’établir un plan financier sur 3 ans. Enfin, le compte de résultat prévisionnel est un tableau financier dans lequel sont détaillés les charges fixes et les charges variables. Il permet d’avoir une estimation sur le chiffre d’affaires. Quant au budget de trésorerie, il s’agit d’un tableau représentant l’ensemble des flux de trésorerie (dépenses et recettes) ayant été réalisés et ceux à venir.

Le lancement de votre projet dépend ainsi en grande partie de votre étude financière ou de votre faisabilité financière. A l’issue de cette étude, vous pouvez entamer la finalisation de votre business plan tout en assurant la viabilité de votre projet.

Le recours à un professionnel pour une étude financière

Pour garantir la réussite de votre étude, il est conseillé de se faire aider par un professionnel en la matière. Ce dernier pourra vous aider pour le montage de votre dossier de financement. Grâce à ses compétences et ses expériences, cet expert pourra vous conseiller et vous montrer comment présenter un dossier qui mettra en valeur tous les éléments indispensables pour un accord de financement. Cela inclut, l’étude de l’aspect économique du projet, la finalité de l’investissement, la description du projet, etc. La faisabilité financière d’un projet demande des méthodes spécifiques pour la mener à bien. Il peut s’agir de l’analyse comptable, de l’analyse comparative, de l’analyse économique, etc.

Voir aussi

Rachat de crédits travaux : simplifiez le financement de vos rénovations

Que ce soit pour des raisons de mise aux normes, de confort ou d’économies d’énergie, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *