Home / Bâtiment - Artisanat / Nos conseils pour choisir un nouveau syndic

Nos conseils pour choisir un nouveau syndic

Dans un immeuble, le syndic joue le rôle de gestionnaire et celui de régulateur des relations entre les propriétaires. Il est également chargé d’assurer les interactions avec les prestataires de services et la compagnie d’assurance de copropriété. Le syndic a donc de nombreuses responsabilités — sous formes de droit et obligation — qui exigent quelques qualités essentielles. Si vous êtes copropriétaires d’un immeuble, découvrez tous nos conseils pour choisir un nouveau syndic.

Choisissez un syndic selon vos besoins

Afin d’être sûrs de choisir le syndic idéal, les copropriétaires devront tout d’abord définir leurs besoins. En effet, chaque copropriété présente des caractéristiques spécifiques portant sur la nature de l’immeuble, sa taille, les projets et travaux à prévoir ainsi que les difficultés de gestion du quotidien.

Les copropriétaires devront donc établir la liste des spécificités de leur immeuble en tout premier lieu. Par la suite, ils seront à même d’orienter leur recherche vers une personne possédant les compétences requises. Pour ce faire, il est essentiel d’en savoir plus sur le syndic de copropriété et son rôle au sein de l’immeuble.

Prévoyez un interlocuteur unique

Il est fondamental d’avoir un interlocuteur responsable de la copropriété. Cela permet de garantir la congruence de l’administration de la structure, de la gestion des œuvres et de la correspondance avec les copropriétaires.

En choisissant un nouveau syndic, il est donc essentiel de vérifier sa capacité à intervenir dans l’immeuble. Il doit également être en mesure de prendre en charge les requêtes des copropriétaires et des locataires, mais aussi de prévenir les problèmes.

Vérifiez la disponibilité et la réactivité du syndic

Il est fréquent que des problèmes surviennent dans l’immeuble et que l’intervention du syndic soit requise urgemment. Dans ce cas, il devrait être en mesure de répondre aux attentes de la copropriété dans un délai maximal de 48 heures.

Afin de s’assurer de la disponibilité et de la réactivité du nouveau syndic, il serait donc judicieux de savoir combien de copropriétés il gère. Les copropriétaires devront également s’enquérir de la taille de ces immeubles, mais aussi des plages horaires disponibles pour joindre le syndic. Les pouvoirs du syndic ne l’exemptent pas du respect de ses engagements.

Évaluez la légitimité du syndic

Bien qu’un syndic doive pouvoir répondre aux besoins des habitants de l’immeuble, apporter des solutions économes est un plus. Un bon syndic est celui qui présente des solutions dans le but de réduire les charges courantes.

Dans le même sens, il choisit des prestataires de qualité tels que l’assurance de copropriété ou encore des sociétés de maintenance avec qui il négocie des prix attractifs pour les travaux liés à l’immeuble.

Instaurez un suivi des améliorations

La loi du 26 mars 2015 en application de la loi ALUR encadre l’activité des syndics de copropriété à travers des droits et obligations. Le syndicat de copropriété pourra tout de même scruter le contrat proposé afin de prendre connaissance de l’éventail des prestations comprises dans le forfait annuel.

Il est fréquent de tomber sur des syndics qui facturent exagérément certaines améliorations comme les frais d’envoi, les états datés ou les mutations. Afin de s’assurer de tomber sur un syndic raisonnable, la mise en concurrence est aussi prévue par la loi. Il sera donc possible de se renseigner auprès des immeubles voisins pour avoir une idée des pratiques de leur syndic.

Appréciez les services supplémentaires

Du fait des pouvoirs du syndic à travers sa position et son réseau, certains d’entre eux se démarquent par des services supplémentaires. Ces prestations qui peuvent s’avérer utiles portent sur la conciergerie, la garde d’enfants ou d’animaux ou encore le gardiennage.

Selon le profil ainsi que l’environnement des propriétaires et des locataires de l’immeuble, ces services peuvent faire une différence considérable. Il est néanmoins indispensable que le plus grand nombre y trouve un intérêt pour l’inclure comme point important.

Fixez la date de prise de fonctions

Dès que vous avez trouvé le syndic idéal, il vous faudra tout d’abord mettre fin au contrat qui vous lie avec le précédent. Les modalités et délais de séparation doivent effectivement être respectés.

Les propriétaires doivent donc arrêter une date de prise de fonction avec le nouveau syndic. Cette date devra figurer sur le nouveau contrat et être ultérieure à l’arrêt de fonctions de l’ancien syndic.

Choisir un nouveau syndic est un processus qui prend en compte de nombreux facteurs. Ces derniers portent aussi bien sur les besoins de la copropriété que sur les compétences du gestionnaire. Maintenant que vous avez toutes les informations pour sur le syndic de copropriété, établissez votre liste de besoins et posez les questions essentielles pour orienter votre choix.

Voir aussi

Des conseils pour choisir la peinture idéale

Des conseils pour choisir la peinture idéale

Pendant l’exécution des travaux de peinture, il peut être difficile de choisir le type de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *