Home / Bâtiment - Artisanat / Tout savoir sur le ramonage de cheminée

Tout savoir sur le ramonage de cheminée

Il est important d’entretenir la cheminée pour pouvoir profiter d’une source de chaleur en période de froid. Chauffer par le biais d’une cheminée permet aussi de réduire la facture d’énergie. Pour pouvoir continuer à l’utiliser en toute sécurité, un entretien périodique doit être effectué afin de décoller les résidus de combustion pour éviter des risques d’incendie. Ramoner la cheminée est ainsi indispensable et doit être fait suivant les normes et les règlementations en vigueur. Dans cet article, nous vous proposons de voir quelques règles que vous devez savoir sur le ramonage, et les types de travaux d’entretien que l’on peut faire sur une cheminée.

Les règles à suivre pour bien effectuer ramonage de cheminée

Il est à noter qu’utiliser une cheminée induit des responsabilités. D’ailleurs, son entretien est très règlementé et des normes sont requises dans la pratique de cette opération. D’abord, vous devez savoir qu’au-delà de l’importance de l’intervention, le ramonage est obligatoire. En effet, l’article 31-6 du Règlement Sanitaire Départemental Type (RSDT) impose le ramonage à l’utilisateur sous peine d’une contravention et d’une amende de troisième classe allant jusqu’à 450 euros. Alors, pourquoi s’en priver, sachant qu’un ramonage peut coûter entre 30 à 90 euros ? En principe, le ramonage de cheminé doit être effectué deux fois par an. En cas d’omission, à part l’amende, vous ne serez pas couvert pas les assurances en cas d’incendie.

Il est donc fortement recommandé de faire appel à un professionnel comme cet artisan ramoneur en Seine Saint Denis sur ce site pour qu’il procède au ramonage de votre cheminée.

Les différents types de ramonage

On peut faire un ramonage de deux manières à savoir : le ramonage mécanique et le ramonage chimique.

Le ramonage mécanique

Le ramonage mécanique ou manuel qui est toujours le plus utilisé et le plus efficace. Cette technique est exigée par la règlementation et par les assureurs pour qu’un ramonage soit valide. Le ramonage mécanique consiste à utiliser un hérisson, une brosse de ramonage attaché à une canne souple ou une perche que l’on passe à l’intérieur des conduits pour gratter les parois afin d’enlever les saletés qui peuvent s’enflammer et provoquer un incendie. Ce type de ramonage s’effectue généralement par le haut, au niveau de la sortie de cheminée, sur le toit. C’est plus pratique que de le faire à partir du foyer, pour curer efficacement les conduits de cheminée.

Cependant, cette opération est dangereuse du fait que travailler en hauteur présente plusieurs risques notamment de glissement et de chutes. C’est pourquoi faire appel à un ramoneur expérimenté et bien équipé est préconisé pour un ramonage en toute sécurité.

Le ramonage chimique

Le ramonage chimique qui est une technique de plus en plus vulgarisée. Elle consiste à bruler et à faire consumer un produit chimique à l’intérieur de la cheminée afin de décoller et de dissoudre des suies sur les parois du conduit. Des bûches ou poudres de ramonages sont disponibles dans des magasins spécialisés ou même en grande surface. Simple d’utilisation et peut être utilisés plusieurs fois dans l’année, c’est une technique plus pratique et moins salissante. Mais son efficacité reste encore discutable, surtout si des débris ou des suies assez importantes se sont accumulés. Et vous savez que la manipulation de produits chimiques n’est pas sans danger. Alors, n’hésitez pas à faire appel à un ramoneur pour avoir des conseils sur l’utilisation de ces objets.

Voir aussi

remplacement-mécanisme-toilette

Votre toilette fonctionne-t-elle en permanence ? Voici pourquoi et quoi faire à ce sujet

Croiriez-vous que vos toilettes sont les plus grosses consommatrices d’eau de votre maison ? Les toilettes utilisent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *