Home / Bâtiment - Artisanat / Recherche de dégât des eaux : qu’en est-il de la prise en charge ?

Recherche de dégât des eaux : qu’en est-il de la prise en charge ?

Les dégâts des eaux ne préviennent pas ! Ils se manifestent tout d’un coup et leur origine peut s’avérer difficile à déceler. En général, un professionnel de plomberie ou un expert en recherche de fuite est habilité à trouver d’où vient le problème. Il utilisera des techniques spécifiques permettant de localiser avec précision la source d’une fuite d’eau. Qu’il s’agisse d’un écoulement provenant des canalisations de chauffage ou encore de la toiture, il est nécessaire de repérer la source de la faille dans les plus brefs délais. 

Que vous soyez locataire ou propriétaire de votre logement, il est important de faire appel à un professionnel qui utilisera des colorants d’eau, des traceurs de gaz, ou bien des caméras spécifiques pour localiser rapidement votre fuite d’eau. Mais qui doit prend en charge une telle opération ? Que couvre l’assurance habitation ? Vous retrouverez ici les bonnes réponses.

Recherche dégât des eaux : qui est le responsable ?

Lorsqu’un dégât des eaux survient, il est essentiel de déterminer la cause sinistre pour pouvoir stopper l’écoulement d’eau et limiter l’étendue des dommages. Une recherche de fuite Paris doit être faite le plus vitre possible pour identifier qui est le responsable des dépenses engendrés par le sinistre. En fonction de la situation, cette opération peut être effectuée à la demande du propriétaire occupant le logement, du locataire, du bailleur ou bien du syndic de l’immeuble.

En bref, la prise en charge de la recherche de fuite, dépend de l’origine et de la cause du dégât. Si la fuite vient des parties communes, c’est la copropriété qui devra payer tous les frais engagés dans la détection de la source du dégât des eaux. Toutefois, si le sinistre se trouve dans les parties privatives, c’est le propriétaire ou le locataire qui est responsable, selon la situation.

Que prévoit la convention IRSI ?

La Convention d’indemnisation et de recours des sinistres immeubles (IRSI) a été mise en place en 2018. Son objectif est d’organiser la prise en charge des frais relatifs à la recherche d’un dégât des eaux. Mais, il faut savoir que la convention IRSI concerne uniquement les fuites dont leur montant de réparations est inférieur à 5000 euros.

Grâce à cette convention, les victimes d’un dégât des eaux, qu’ils soient propriétaires ou locataire, voisins ou membres du syndic, sont en mesure de rechercher eux-mêmes la source de la fuite,  dès la constatation des premiers signes de dégât des eaux. Ces personnes peuvent aussi contacter un professionnel, si les travaux de détection se révèlent compliqués.

Depuis la mise en place de la convention IRSI, il est possible aussi d’entamer ces démarches sans déclarer le sinistre à l’assureur, ou d’attendre la visite de l’expert mandaté par l’assurance, et ce quel que soit le type de logement ou de local.

Recherche dégât des eaux : que comprend la prise en charge ?

Toute victime d’un dégât des eaux doit faire appel à un professionnel. Dans ce cas, la convention IRSI intervient pour assumer les frais de l’intervention du plombier ou de l’expert. La prise en charge comprend également les réparations effectuées sur les biens endommagés, lors de la recherche de l’origine de l’écoulement d’eau. Cependant, les dégâts causés par la fuite ne rentrent pas dans la prise en charge. C’est l’assurance habitation qui doit couvrir les dépenses engendrées.

En résumé, si vous constatez un dégât des eaux chez vous, n’hésitez pas donc à contacter un professionnel et à demander un devis au juste prix. Vous pouvez aussi bénéficier d’une prise en charge grâce à la convention IRSI. Renseignez-vous auprès de votre compagnie d’assurance quel que soit le type de votre dégât des eaux !

Voir aussi

Formation habilitation électrique : Pourquoi faire ?

Formation habilitation électrique : Pourquoi faire ?

Une intervention électrique comprend des risques de subir une décharge électrique engendrant des blessures ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *