Home / Santé - Médical / Vapotage : entre doute et prudence

Vapotage : entre doute et prudence

Grâce à la cigarette électronique, il nous est désormais possible de mimer les gestuels du tabagisme sans en ressentir les effets néfastes. Peut-on toutefois se fier totalement à cette affirmation ?

Comprendre ce qu’est le vapotage

Avant toute chose, il est important que vous compreniez en quoi consiste réellement le fait de vapoter. Vous devez disposer d’une e-cigarette et d’un flacon d’e-liquide. La vente de cigarette electronique sur un site de vape en France est aujourd’hui monnaie courante. Tâchez toutefois de vous adresser à un site spécialisé pour avoir l’embarras du choix, et surtout pour accéder à des produits de qualité.

Une fois ces éléments en votre possession, vous devez remplir le réservoir d’e-liquide sans oublier d’en renverser un peu sur la mèche en coton. Celle-ci doit être bien imbibée avant d’enclencher l’appareil.

Pour l’allumer, il faut appuyer sur le bouton ON. La batterie délivre alors un courant électrique qui va réchauffer la résistance. Comme cette dernière est en contact direct avec la mèche imbibée d’e-liquide, la chaleur diffuse va générer une évaporation. La vapeur qui s’en dégage est acheminée vers l’embout buccal par le biais de la cheminée et c’est à ce niveau que le vapoteur va l’aspirer.

Avec le vapotage, la vapeur remplace donc la fumée de la cigarette. Il y a toutefois une grosse différence entre les deux.

Vapeur Vs Fumée

La cigarette électronique génère de la vapeur aromatisée. La saveur dépend du parfum pour lequel vous avez choisi. Elle peut être mentholée, vanillée, chocolatée, fruitée, boisée, épicée … La grande diversité des saveurs proposées est l’un des points forts de la vape.

Que contient la vapeur ? La vapeur produite contient trois éléments principaux : le propylène glycol (PG), la glycérine végétale (VG) et l’arôme. Ce sont les ingrédients indispensables pour produire de l’e-liquide. Dans certains flacons, on peut retrouver, en plus, de la nicotine et de l’alcool.

La fumée de la cigarette, quant à elle, n’a pas de saveur particulière à part celle du tabac et, parfois un peu de menthe. La clope continue pourtant de séduire, principalement grâce aux sensations de plaisir et de sérénité qu’apporte la nicotine. A part cette dernière, que retrouve-t-on dans la fumée ?

La fumée produite par la combustion du tabac contient de nombreux éléments toxiques dont les principaux sont le goudron, les particules fines et le monoxyde de carbone. Ces derniers sont les premiers responsables des maladies graves qu’on rattache au tabagisme. On peut notamment citer les cancers, les maladies cardiovasculaires, les maladies pulmonaires …

La vapeur, ne contenant pas ces substances toxiques, reste donc largement plus saine que la fumée meurtrière du tabac.

L’e-cigarette devenue une aide durant le sevrage tabagique

Dès son arrivée sur le marché, la cigarette électronique est devenue la meilleure alternative à la cigarette traditionnelle. Non seulement, elle en emprunte le principe général, mais elle permet aussi à ses utilisateurs de retrouver les gestuels que l’on adopte habituellement pour fumer. Selon les professionnels médicaux, le fait de reproduire les mêmes gestes a été d’une grande aide à de nombreux fumeurs en plein sevrage. Ils pouvaient ainsi soigner leur dépendance physique tout en continuant d’utiliser les substituts nicotiniques pour soigner la dépendance nicotinique.

Ensuite, lorsque la nicotine a été autorisée dans les e-liquides, les fumeurs désireux d’arrêter de fumer ont vu leur chance de réussir leur sevrage augmenter. En effet, même s’ils avaient droit à des substituts nicotiniques, leurs effets étaient moindres par rapport aux effets de la nicotine que l’on consomme à travers la vape. Dès lors, le taux de fumeurs sevrés a augmenté de manière considérable à la grande joie des professionnels de santé. Certains médecins vont même jusqu’à prescrire ce dispositif à ses patients fumeurs.

Pourquoi sème-t-elle le doute malgré tout ?

Même si durant ses premières années d’existence, le monde n’a vu dans la cigarette électronique qu’une meilleure alternative au tabagisme, ces dernières années, les discours se montrent plus réservés. En effet, certaines études récentes ont établi que le vapotage ne serait pas aussi sain qu’on le pense, mais seulement dans certaines circonstances. Entre un ancien fumeur et une personne qui n’a jamais fumé, par exemple, les effets de la vape sont différents. Chez l’ancien fumeur, ils sont bénéfiques et améliorent sa santé alors que chez le non-fumeur, on voit des modifications de certaines cellules pulmonaires et cardiaques sans pour autant parler de réel danger. Les résultats des études ont d’ailleurs souligné que même si modification il y avait, les effets sur la santé sont moindres du mois, sur le court terme. Les scientifiques appellent alors à la prudence, car sur le long terme, personne ne sait jusqu’ici quels sont les réels effets du dispositif.

Voir aussi

ambulance

L’ambulance et ses différentes catégories

Comme nul n’est à l’abri d’un accident, d’une maladie ou autres, il est primordial d’avoir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *