Home / Juridique - Finance / Quelques monuments ouzbeks qu’il faut visiter
pub

Quelques monuments ouzbeks qu’il faut visiter

Découverte et dépaysement seront au rendez-vous lors d’un voyage en Ouzbékistan. Cet État asiatique recèle de merveilles touristiques. Ce pays avait, dans le passé, accueilli plusieurs civilisations.

Les places historiques à découvrir en Ouzbékistan

L’Ouzbékistan garde encore les traces de nombreux empires qui ont marqué l’histoire du monde, y compris ceux de Tamerlan, d’Alexandre le Grand et de Gengis Khan. Il regorge de monuments séculaires. Parmi ces derniers, il y a la citadelleArk. Celle-ci se trouve à Boukhara, sur la place de Régistan. Elle est la plus ancienne bâtisse de cette commune. Cet édifice est fut le théâtre d’une histoire vieille de plus de 2 millénaires. Tout a commencé aux environs du Ve siècle av. J.-C. À cette époque lointaine, Siyouvouch, fils du roi de la perse quitte sa contrée, à cause d’une mésentente avec son paternel, pour rejoindre l’Asie centrale. Par la suite, il épousa la princesse Afrasiab, fille du souverain de Samarcande. Après cela, les deux tourtereaux partirent s’installer à Boukhara. Là, le prince érigea un immense château qui devint, plus tard, le lieu d’habitation des gouverneurs de cette municipalité.

Un détour au mausolée des Samanides

Après la citadelle Ark, les globe-trotters poursuivront la découverte des monuments ouzbeks en faisant un détour au mausolée d’Ismaïl Samani ou mausolée des Samanides. Ce dernier se trouve également dans la ville de Boukhara. Il est à ne pas omettre au cours d’un voyage Ouzbékistan. Cet édifice fut érigé vers l’an 900, à la requête du prince samanide, Ismaïl Samani. De ce fait, il est l’une des plus anciennes bâtisses musulmanes de la planète. Cette construction a la forme carrée. Elle est surmontée d’une couple. Pendant la visite de ce site touristique, les bourlingueurs seront fascinés en remarquant l’exploitation adroite des briques. En effet, celles-ci sont disposées d’une manière ingénieuse afin de créer divers motifs géométriques. Par ailleurs, le symbole zoroastrien de l’éternité (un cercle dans un carré) est visible au-dessus de la porte de ce joyau architectural.

À la découverte de l’AkSaray

Lors d’un périple en Ouzbékistan, ceux qui souhaitent en savoir davantage sur le passé de cette contrée ne manqueront pas de faire étape à l’AkSaray de Timour ou palais blanc. Ce vieux bâtiment est localisé au nord de Shahrisabz. Sa construction s’est étalée sur plus de 20 ans, plus précisément entre les années 1380 et 1404. Elle avait nécessité la participation de plusieurs artisans en provenance de nombreuses. Il convient de souligner que l’édification de ce joyau architectural s’est achevée quelques mois avant la mort de Tamerlan. Ce palais continua, cependant, d’être occupé par les héritiers de cet empereur, jusqu’à ce que ce bâtiment soit abandonné en raison de l’avènement des Shaybanides, une dynastie mongole. Il est à noter que ce monument est tombé en ruine. Malgré cela, on y trouve encore un portail titanesque d’une hauteur de 71 m ainsi que 2 tours cylindriques de 44 m de haut.

Smileandpay

Voir aussi

team building

Comment le team building dynamise l’entreprise

Le bienêtre au travail est l’une des premières préoccupations des salariés. Le team building est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *