Home / Bâtiment - Artisanat / Les points à vérifier avant de casser un mur porteur

Les points à vérifier avant de casser un mur porteur

Diverses raisons peuvent vous obliger à casser un mur porteur de la maison. Notez en outre que ce genre d’intervention ne doit pas se faire au hasard. Vous devez aussi éviter de vous précipiter pour ne pas prendre de mauvaises décisions. Il faut alors vérifier les points suivants avant de faire quoi que ce soit.

Cela dépend avant tout du type de mur à casser

Vous pouvez vous retrouver en face de 3 types de murs porteurs pour ne citer en premier lieu que les soubassements. Ceux-ci sont érigés directement au-dessus des fondations de votre habitation. Il y a aussi les façades qui entourent l’édifice. Ici, les plus connus sont les pignons qui sont dépourvus d’ouverture ou d’entrée. Ils servent uniquement à soutenir le toit de la construction.

Le troisième type concerne les refends qui sont réalisés à l’intérieur. Ceux-ci doivent renforcer la stabilité de l’édifice sur le plan vertical et horizontal. Ils permettent en même temps de délimiter les pièces de la maison. Il suffit de faire appel à un maçon expérimenté si vous avez peur de ne pas vous retrouver.

Comment reconnaitre un mur porteur ?

L’intervention d’un spécialiste est une obligation si vous ne savez pas reconnaitre un mur porteur. Toutefois, vous pouvez toujours prendre en compte certains points si vous tenez réellement à le déterminer. Il faut alors commencer par taper sur la zone cible et écouter le son émis. Celui-ci est généralement sourd et profond. Son positionnement est aussi à prendre en compte. Il peut par exemple supporter des poutres ou une charpente ainsi qu’un plancher ou d’autres réalisations.

Il ne faut pas non plus négliger son épaisseur qui ne doit pas être inférieure à 15 cm. Cela est important pour assurer la solidité de la construction. Le dernier élément à vérifier est le plan de la construction.

Les autorisations essentielles pour réaliser ce type d’intervention

L’autorisation pour ce type d’opération dépend de la nature de l’édifice. Vous aurez alors besoin d’une déclaration des travaux au niveau de la commune si c’est pour une maison individuelle. N’oubliez pas d’envoyer vos notes de calculs pour faire valider votre dossier. Toutefois, vous pouvez agir sans autorisation si c’est pour ouvrir un mur à l’intérieur.

Pour un appartement, il faut l’aval de l’assemblée générale de copropriété pour pouvoir intervenir. L’étude de faisabilité doit alors être déposée à l’avance auprès du syndic tout comme les plans de votre architecte. Il y a aussi le plan d’exécution proposé par le BET (Bureau d’études techniques) et l’attestation de l’assurance décennale du professionnel que vous engagerez. Ne négligez pas non plus le devis pour le projet.

Combien coûte la réalisation de ce type de projet ?

Vous devez vous préparer au budget que vous devez préparer avant de faire appel à un maçon qualifié. Notez que cela peut coûter entre 3000 et 10 000 € selon la situation. Cela peut dépendre de la longueur et l’épaisseur du mur à casser. Il faut aussi prendre en compte le type de construction ainsi que le matériau utilisé.

La méthode d’ouverture appliquée peut aussi conditionner le montant que vous devez prévoir. À cela s’ajoutent les finitions ainsi que les frais du BET. En tout cas, il n’y a rien de mieux que l’établissement d’un devis avant de débuter les travaux. Vous éviterez ainsi que les mauvaises surprises.

Voir aussi

Faire de sa maison un havre en quelques changements

Faire de sa maison un havre en quelques changements

Pour apporter un nouveau souffle à votre une maison, vous pouvez aisément la revaloriser. Il …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *