Home / Juridique - Finance / Les conditions pour obtenir un prêt in fine

Les conditions pour obtenir un prêt in fine

Il est de plus en plus récurrent de voir dans la liste des services bancaires, des offres de prêts. L’une des formules les plus en vogue est le prêt in fine. Dans la catégorie des prêts immobiliers, celui-ci est très utilisé essentiellement par les commerçants et les prestataires de divers services. Voyons ensemble les conditions d’obtention du prêt in fine.

Le prêt in fine : c’est quoi ?

Parler d’investir SCPI, c’est en partie citer le prêt in fine. Il est populaire puisqu’il offre des conditions satisfaisantes. Ces situations propres font sa spécialité. Le premier caractère du prêt in fine est son taux qui est fixe. Il ne peut bénéficier d’aucun amortissement. Pour ce crédit, vous ne vous occuperez que du remboursement des frais que constituent les assurances et surtout les intérêts de ce dernier.

L’autre spécificité du prêt in fine est sa formule de remboursement. Vous ne remboursez le prêt in fine qu’à l’échéance conclue avec l’institution financière. Ce remboursement n’est réalisé qu’une seule fois. Le prêt in fine est très souvent accompagné d’une formule d’épargne appelée épargne par capitalisation. Cette dernière permet aux souscripteurs de procéder au remboursement d’une façon plus aisée. Le prêt in fine offre des avantages non négligeables pour les personnes qui souhaitent investir dans un fonds de commerce ou dans une activité de bail en location.

Le prêt in fine: quels sont ses avantages?

Le prêt in fine présente plusieurs avantages à ses souscripteurs. Nous pouvons en présenter quelques-uns. Entre autres nous avons :

  • La baisse du montant des remboursements mensuels,
  • La fructification des dépôts qui sont mis en épargne associée,
  • La possibilité aux ayants droit de bénéficier du capital contracte en assurance vie,
  • Le remboursement du prêt en cas de décès par l’assurance vie.

Cette dernière clause conduit les héritiers à avoir un bien payé dans son entièreté. Dans le cas où le prêt in fine a fait l’objet d’un investissement locatif, les intérêts pourront être déductibles des revenus qui sont issus de la location de ce bien.

Le prêt in fine : comment en bénéficier ?

Il faut commencer par rappeler que le prêt in fine est accessible à tout le monde (personnes physiques et personnes morales). Cependant, il est important que les conditions suivantes soient remplies par le souscripteur. Pour commencer, il doit disposer à la fin de l’échéance d’une somme d’argent suffisante pour procéder au remboursement du prêt.

Aussi, il a le devoir de prouver la solidité de sa santé financière tout le long du remboursement du prêt et même au-delà. En cas de demande de nantissement en garantie du prêt in fine, le souscripteur doit aussi satisfaire aux exigences de la banque ou de la SCPI.

Il est courant d’entendre que le prêt in fine coûte plus cher que les prêts classiques. Il faut dire que les intérêts du prêt in fine sont plus élevés que ceux des prêts. Les avantages qu’ils présentent sont aussi bien au-dessus de ceux des autres formules de prêts.

Quoi qu’il en soit, il est important de bien se renseigner sur les prêts avant de s’y aventurer. Le prêt in fine répond aussi à cette exigence.

Voir aussi

Qu’est-ce que le programme de service civil bénévole ?

Pour aider les jeunes migrants en France, le gouvernement français a créé un programme de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *