Home / Santé - Médical / Conserver l’intimité d’un cabinet de thérapeute

Conserver l’intimité d’un cabinet de thérapeute

Le cabinet d’un thérapeute et la manière dont il est agencé doivent refléter l’image du praticien : rangé et bien organisé. L’environnement se veut agréable pour que les patients puissent s’y sentir à l’aise. De la salle d’attente au cabinet proprement dit, rien ne doit être laissé au hasard. Autrement dit, un décor apaisant, accueillant et chaleureux est de mise. Mais au-delà de la déco, le cabinet du thérapeute se veut intime, loin des nuisances sonores et des regards indiscrets. Zoom sur les solutions qui permettent de conserver l’intimité d’un cabinet de thérapeute.

Les films pour vitres : pour une intimité optimale

Nul n’est à l’abri des regards indiscrets, surtout si le cabinet se trouve au rez-de-chaussée et donne sur la rue. Mais il existe toujours des solutions pour remédier à ce genre d’inconvénient, dont les films pour vitres. Vous pouvez notamment opter pour un film anti-chaleur à effet miroir réfléchissant qui rejette jusqu’à 85 % de l’énergie solaire totale, sans pour autant entraver la transmission de la lumière naturelle.

Compte tenu de sa propriété réfléchissante, ce film anti-UV est aussi indiqué pour se préserver de la curiosité des passants. À cet effet, des sites tels que www.film-pour-vitre.com proposent une très large sélection de films pour fenêtres et vitrages.

De même, vous n’aurez aucun mal à trouver des films opaques pour vitres qui masquent également la visibilité tout en laissant passer la lumière. Ce type de film permet ainsi de préserver l’intimité, tout en conservant la vue vers l’extérieur. Par ailleurs, les films opaques assurent une discrétion et un confort optimal.

cabinet thérapeute film opaque vitre

Les solutions d’isolation phonique à adopter

Certes, un cabinet situé dans une rue passante bénéficie d’une très bonne visibilité, néanmoins, il faut composer avec les bruits des voitures et des passants. Pour y remédier, pensez à habiller les murs intérieurs existants en usant de techniques variées, mais efficaces. C’est notamment le cas de la peinture antibruit qui offre une réduction des bruits de 3 à 15 dB. Ajoutez-y des plaques phoniques qui assurent une meilleure isolation acoustique.

Investir dans des fenêtres neuves et performantes est une solution efficace pour conserver l’intimité d’un cabinet thérapeutique. Pour ce faire, privilégiez le double vitrage qui assure une meilleure isolation phonique.

Mieux encore, le VIR ou vitrage à isolation renforcée est composé de deux verres dont l’un est feuilleté. En plus d’isoler des bruits, ce type de vitrage isole également de la chaleur et du froid. Peu importe votre choix en matière de vitrage, n’oubliez pas de vérifier le classement AC (Acotherm) de la menuiserie afin d’en savoir plus. Cet indice informe surtout sur la capacité de la fenêtre à filtrer le bruit extérieur. À titre de référence, les fenêtres classées AC3 réduisent les bruits extérieurs de 36 dB.

En revanche, si vous avez décidé de conserver vos anciennes fenêtres, il existe tout de même une solution, celle d’améliorer leur étanchéité. Commencez par changer les vieux joints avec les nouvelles versions en silicone ou en caoutchouc. Ils se posent assez facilement sur le dormant de la fenêtre.

Rajoutez-en sur l’appui de fenêtre pour garantir une meilleure isolation acoustique au sein du cabinet. En cas de doute, consultez un tutoriel de bricolage en ligne et le tour est joué !

Voir aussi

normes-d-hygiene-restauration-rapide

Comment appliquer la méthode HACCP ?

L’HACCP est une méthode ou carrément un outil de travail généralement utilisé dans le domaine …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *