Home / Santé - Médical / Mutuelle senior : quelles charges pour un retraité ?

Mutuelle senior : quelles charges pour un retraité ?

A mesure que les assurés vieillissent, le montant des cotisations qu’ils versent à leur complémentaire santé augmente. Une mécanique qui pose des difficultés aux retraités pourvus de pensions très modestes. Notamment les veufs (ves).

Se couvrir contre les risques de la vie, et notamment contre les aléas d’ordre sanitaire, représente une part importante dans le budget des ménages français, malgré l’amortisseur social et redistributif que représente le régime général de l’Assurance Maladie. Le montant parfois élevé du reste à charge conduit les familles à souscrire des contrats complémentaires auprès de compagnies privées. La démarche est obligatoire pour les salariés, avantagés par la Loi de Sécurisation de l’Emploi qui oblige, depuis janvier 2016, leur employeur à leur proposer une mutuelle santé et à financer celle-ci à hauteur de 50% minimum.

Augmentation des risques et…des charges après 60 ans

En revanche, aucun texte officiel n’impose aux retraités d’adhérer à une mutuelle santé senior. La plupart d’entre eux prennent toutefois cette précaution pour se protéger contre l’accroissement des risques après l’âge de 60 ans. Le coût d’une couverture, souvent très élevé, est d’autant plus durement ressenti qu’il se confronte à une baisse naturelle des revenus après la vie active ( 1 400 euros nets de pensions selon un rapport établi en 2022 par la Drees, Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques).

Toujours selon des chiffres compilés par la Drees, 5,6% des revenus perçus par les ménages retraités français sont consacrés aux dépenses de santé, un chiffre qui descend à 2,9% pour les travailleurs salariés ou indépendants, forcément plus jeunes, encore comptabilisés parmi les « actifs ». Après 60 ans, les besoins se multiplient : les contrôles réguliers chez le cardiologue ou les urologues, les incontournables soins dentaires, la nécessité de réaliser des bilans de santé globaux ou des dépistages de cancers, ou de s’équiper de verres progressifs ou d’appareils auditifs, font irrémédiablement flamber les factures, au point de grever une part parfois très significative du budget mensuel. D’où le renchérissement des cotisations opérées par les mutuelles à mesure que leur adhérents vieillissent et se trouvent exposés à la maladie et à l’impératif de soins.

Mutuelle senior : presque 1 500 euros par an !

Un document de travail du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie (HCAAM) estimait en janvier 2021 à 1 490 euros le coût annuel moyend’une mutuelle santé pour les retraités situés dans la tranche d’âge 66-75 ans. Une charge qui se stabiliserait à 1 475 euros par la suite. A titre de  comparaison, la cotisation annuelle d’un assuré âgé de 25 à 45 ans est près de 600  euros moindre, autour de 830 euros. Le même document révèle que 5% des français ne sont couverts par aucune mutuelle : il s’agit des jeunes et des retraités les plus précaires.

Rappelons qu’un dispositif public existe pour permettre aux plus modestes de bénéficier d’une couverture qui complète leurs droits au régime général de l’assurance maladie : cette Complémentaire Santé Solidaire (CSS) s’applique sous conditions de revenus : moins de 9 571 euros annuels pour une personne seule, soit 798 euros par mois.

Voir aussi

Pourquoi choisir Liquidbox pour l’achat de e liquide pour cigarette électronique ?

Pourquoi choisir Liquidbox pour l’achat de e liquide pour cigarette électronique ?

La cigarette électronique vient soutenir le plaisir de fumer, mais cette fois, de manière moins …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *