Home / Bâtiment - Artisanat / Télétravail : un PTI est-il nécessaire ?

Télétravail : un PTI est-il nécessaire ?

De nombreuses entreprises ont dû s’adapter à la situation sanitaire exceptionnelle qu’induit la pandémie de Covid-19 et proposer à leurs salariés le travail à distance. Dans le cadre du télétravail, quelles sont les obligations de l’employeur ? Est-il toujours tenu de garantir la protection de ses salariés en télétravail ? Pour y répondre, il convient dans un premier temps de déterminer le statut du télétravailleur.

Un salarié en télétravail est-il un travailleur isolé ? 

Un salarié est considéré comme isolé s’il exécute ses tâches hors de vue et hors de portée de voix de ses collègues et toute autre personne. Ainsi, un employé qui travaille chez lui ou dans tout autre endroit, hors de vue et de l’ouïe d’un membre de sa famille ou d’un collaborateur, est considéré comme un travailleur isolé. Même si des enfants sont présents au domicile, l’on peut qualifier un travailleur d’isolé puisqu’en cas d’accident, ils ne seront pas aptes à réagir promptement et convenablement. De plus, le domicile n’est pas forcément adapté au travail, des accidents domestiques pouvant survenir. Les agressions et les malaises sont d’autres risques du télétravail. Il en va de même de l’isolement social. 

Comment assurer la protection d’un télétravailleur ? 

Que le salarié exécute les tâches qui lui incombent au sein de l’entreprise ou à son domicile, et ce, de manière isolée, il revient à son employeur de garantir sa sécurité et sa protection. Le chef d’entreprise doit alors établir un protocole de protection de travailleur isolé ou PTI en évaluant avant tout les risques que peut comporter le télétravail. Il peut dans ce cas s’assurer de la conformité du lieu de travail. Si une descente au domicile du télétravailleur s’avère délicate, l’employeur peut lui demander une attestation de conformité suite à l’intervention d’une entreprise spécialisée chargée de faire la vérification. Pour prévenir l’isolement social, l’employeur peut par exemple mettre en place des points réguliers par téléphone ou par vidéo. 

Un DATI pour garantir la sécurité d’un salarié en télétravail 

Même s’il exécute ses tâches à distance, l’employeur peut déployer des moyens matériels pour garantir la sécurité du télétravailleur en l’équipant d’un DATI ou Dispositif d’alarme du travailleur isolé. Ainsi, le télétravailleur sera en mesure de déclencher une alerte en cas d’accident et autres aléas. Selon le type de dispositif, l’envoi de l’alarme peut se faire de deux manières : manuellement en appuyant sur un bouton ou automatiquement en détectant des changements de situation notamment.

Parmi les différentes solutions sur le marché, le chef d’entreprise peut choisir d’équiper son employé en télétravail d’un bracelet. C’est une option assez simple, généralement dotée d’un bouton SOS. Des modèles plus performants peuvent intégrer différentes fonctionnalités comme la détection automatique d’absence de mouvement ou de chute, ou encore la réception d’appel. L’application est un autre DATI à envisager. Elle s’installe facilement sur le Smartphone et peut intégrer selon le cas des modules de détection en plus de la touche SOS. Dans le souci de proposer des solutions aussi pratiques qu’accessibles en ce qui concerne le prix, des fournisseurs de DATI proposent des formules sans engagement et flexibles qui peuvent être résiliées à tout moment.

Voir aussi

Formation habilitation électrique : Pourquoi faire ?

Formation habilitation électrique : Pourquoi faire ?

Une intervention électrique comprend des risques de subir une décharge électrique engendrant des blessures ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *