Home / Juridique - Finance / Tout savoir sur la capacité d’emprunt

Tout savoir sur la capacité d’emprunt

Avant même de vous lancer dans la demande de crédit quelle que soit sa nature, il faut évaluer votre situation financière. La capacité d’emprunt est un moyen de reconnaître que vous pouvez encore ou non obtenir un prêt. Elle est exprimée en taux et est importante pour estimer votre aptitude à rembourser votre crédit. Pour en savoir plus sur ce sujet, n’hésitez pas à explorer les lignes ci-dessous.

Les obligations du banquier

Le banquier a pour mission d’évaluer la capacité d’emprunt du demandeur. En effet, avant de vous donner toutes les informations nécessaires pour savoir comment obtenir un crédit à la consommation, il est tenu de veiller à ce que l’emprunteur puisse régler sans contrainte ses mensualités. Il émettra donc diverses explications sur le fonctionnement, les caractéristiques et les conséquences financières du crédit engagé. Il informe aussi le demandeur sur ce qui se passera à défaut de remboursement.

Les variables de base de la capacité d’emprunt

La capacité d’endettement se repose sur deux variables. Il s’agit du taux d’endettement et du reste à vivre. Le taux d’endettement est la confrontation sur les charges et les revenus de l’emprunteur. Il est évalué en pourcentage. Ce dernier est consacré uniquement au règlement des dettes. De par ce pourcentage, il est possible de savoir que l’emprunteur peut encore demander un crédit ou non.

Le reste à vivre est la somme des revenus restants une fois que toutes les charges ont été soustraites. Il faut que ce montant puisse combler la vie courante de l’emprunteur et de sa famille. Sinon, la banque ne peut pas accorder du crédit.

Les principales sources de revenus d’un emprunteur

Selon la situation professionnelle de l’emprunteur, il peut avoir de nombreuses sources de revenus. Chaque cas est donc particulier et le banquier doit bien réaliser une étude de dossier afin d’évaluer la capacité d’emprunt de chaque particulier. Voici les sources de revenus de base :

  • Bénéfices industriels et commerciaux, non commerciaux et agricoles
  • Pensions de retraite
  • Revenus fonciers
  • Revenus de placements financiers courants
  • Salaires et traitements

Outre ces sources, il existe des revenus dont le particulier reçoit, mais ces derniers ne sont pas considérés. Ils sont non garantis, car ils peuvent ne pas être réguliers. Ces revenus regroupent : les primes exceptionnelles, les allocations familiales, etc.

Les différentes charges à constater

Pour calculer la capacité d’emprunt du demandeur, il faut tout d’abord connaître toutes ses charges. Ces dernières sont utiles dans le calcul du taux d’endettement. Elles englobent les points suivants :

  • Le loyer mensuel
  • Les mensualités en cours
  • Les charges récurrentes

Le reste à vivre

Cet élément est le montant qui reste pour l’emprunteur après que ses charges ont été déduites. Il faut que celui-ci puisse combler les dépenses courantes incompressibles. Dans le cas contraire, la banque ne peut pas octroyer de crédit. Ces dépenses incluent essentiellement les factures d’électricité, de téléphone, d’abonnement divers, l’alimentation, etc.

La formule de la capacité d’emprunt

Voici la formule à utiliser pour connaître le taux d’endettement du particulier :

Taux d’endettement = (charge d’emprunt) X 100 – (revenus nets)

Voir aussi

comparateurs d’assurance

Un aperçu sur les comparateurs d’assurance

Au cours de ces dernières années, les comparateurs d’assurances sont devenus de plus en plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *