Home / Bâtiment - Artisanat / Habitat collectif : les étapes à suivre pour réussir l’installation de panneaux solaires

Habitat collectif : les étapes à suivre pour réussir l’installation de panneaux solaires

Produire de l’électricité grâce aux kits panneaux solaires est considéré comme l’une des meilleures solutions de transition énergétique utilisables par les ménages. Ceux-ci sont appréciés entre autres pour leur praticité et leur facilité de mise en place. Les citoyens éco-responsables se tournent de plus en plus vers les modules photovoltaïques afin de réduire leur budget consacré à l’énergie. Découvrez tout sur les étapes à suivre pour une installation de panneaux solaires dans un habitat collectif !

Première étape : prendre les dispositions administratives

Comme la plupart des travaux dans une habitation, l’installation de panneau photovoltaïque dans un habitat collectif nécessite l’autorisation des autorités compétentes. À cet effet, vous devez commencer par faire une demande à la mairie afin d’obtenir des autorisations spécifiques pour votre projet. Le dossier doit contenir un plan de masse de l’habitat, un aperçu avant et après l’installation des modules et des caractéristiques techniques du système. Après une étude menée conformément à la réglementation en vigueur et aux conditions requises pour l’installation, vous recevrez votre autorisation. C’est à partir de ce moment que débute votre projet et les étapes suivantes vous seront très utiles.

Deuxième étape : définir vos besoins et faire le dimensionnement

Une estimation des besoins énergétiques de l’habitat vous permet de définir clairement la puissance que vous attendez de votre kit solaire. Pour déterminer approximativement la quantité d’énergie dont aura besoin votre système :

  • Faites un point des différents appareils à utiliser ;
  • Relevez la puissance de chaque appareil ;
  • Définissez un temps d’utilisation moyen pour chaque appareil ;
  • Calculez l’énergie de chaque équipement en faisant sa puissance fois le temps d’utilisation ;
  • Faites la somme de l’énergie au niveau de chaque élément du système.

L’énergie totale correspond à l’estimation de vos besoins, soit la consommation énergétique journalière. Dès lors que vous avez une idée de la dépense énergétique théorique, il est temps de dimensionner les autres éléments du système photovoltaïque. Il s’agit de spécifier le nombre et la puissance du panneau, la capacité de la batterie, la puissance du régulateur et celle de l’onduleur.

Vous pouvez vous servir des sites de dimensionnement pour ne pas perdre du temps avec des calculs.

Sans entrer dans des détails d’ordre technique, retenez que le nombre de panneaux nécessaires dépend de la puissance totale du système, de la puissance d’un module et de l’ensoleillement moyen de votre zone. Pour ce qui est du dimensionnement des batteries, la capacité requise est fonction de l’autonomie recherchée et de la consommation énergétique de l’installation en absence du soleil.

Toutefois, lorsque la production d’électricité est directement injectée sur le réseau électrique, le dimensionnement des accumulateurs fait appel à d’autres notions plus complexes.

Le régulateur et l’onduleur sont, quant à eux, choisis sur la base de la puissance des appareils et de l’intensité à injecter dans l’installation. Au terme du dimensionnement, vous obtenez une idée claire des caractéristiques de chaque équipement. Il s’en suivra le choix des appareils avant d’aller au câblage.

Troisième étape : choix des éléments du dispositif photovoltaïque

À ce niveau, vous avez deux choix. Il est possible en premier d’acheter indépendamment chaque équipement de l’installation. L’autre possibilité est d’acheter un kit solaire préconçu ou à concevoir particulièrement pour votre habitat. Dans l’un ou l’autre des cas, la qualité doit être de mise. Des appareils peu performants engendreront des dysfonctionnements dans toute l’habitation.

Dernière étape : montage et câblage

Le montage consiste à disposer les panneaux solaires, les batteries, le régulateur et l’onduleur aux endroits réservés à cet effet. Assurez-vous de les installer sur une surface plate et de respecter une inclinaison de 30º vers le sud pour les modules. Vous avez alors la garantie d’obtenir une forte production d’électricité avec un maximum d’ensoleillement. Après cela, procédez à la mise en place des raccordements ainsi qu’aux dernières vérifications.

Quatre étapes simples sont requises pour réussir l’installation de kits panneaux solaires dans votre habitat collectif. Pour assurer un fonctionnement optimal sur le long terme, une maintenance régulière des éléments est nécessaire.

Voir aussi

Toiture de maison : quelle forme adopter?

Toiture de maison : quelle forme adopter?

La forme de la toiture détermine en grande partie l’esthétique de notre logement. De ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *