Home / Santé - Médical / L’eau du robinet a-t-elle un impact sur votre santé

L’eau du robinet a-t-elle un impact sur votre santé

En France on a tous accès à l’eau du robinet. C’est une potable et toute aussi une eau destinée à la consommation que l’eau en bouteille. Avec une production contrôlée par le ministère de la santé et respectueuse du code de la santé publique, la qualité de l’eau est au rendez-vous à travers tout réseau de distribution !

L’origine de l’eau du robinet

Il existe plusieurs eaux du robinet avec des origines diverses. En France ce sont des eaux souterraines à 60%, le reste provenant d’eaux de surface. Contrairement à la croyance populaire, la production d’eau ne se fait pas à partir du recyclage d’eaux usées. On constate deux divers circuits pour arriver au robinet du consommateur :

  • Celui de l’eau potable captant les eaux superficielles et souterraines pour assurer la distribution d’eau potable ;
  • Celui de l’assainissement, récoltant et dépolluant les eaux usées.

La production d’eau potable coute dans les 0.004 euros, taxes et redevances comprises pour le litre. Les caractéristiques de l’eau distribuée varient, celles destinées à la consommation en IDF étant dures, riches en calcium et en magnésium.

Pourquoi les eaux des robinets ont ce gout si particulier ?

Cela est dû au chlore surtout. Certes la distribution d’eau n’a pas d’incidence sur la santé mais c’est une des références de qualité qu’il ne faut surtout pas négliger au contrôle sanitaire. Dans tous les cas, vous pouvez vous renseigner sur le traitement de l’eau potable sur le site du ministère de la santé, en mairie, auprès du responsable de production, de filtration et de la potabilisation de l’eau, et de la distribution d’eau ainsi que sur le site des ARS. 

Le traitement de l’eau du robinet ph

Tout dépendra de la qualité des eaux car dans certaines communes, il y a si peu de polluants que l’eau peut se boire à l’état naturel. A contrario, sur des prélèvements sur certains plans d’eaux, des germes et des pesticides sont constatés.  Avant consommation humaine, l’eau puisée dans les ressources superficielles ou souterraines suit un traitement strict. 

Elle passe d’abord par des grilles pour stopper les substances flottantes, et des tamis pour les micro-organismes les plus fins. Puis on ajoute un produit coagulant. Un traitement sanitaire en plus pour éliminer les agents pathogènes, les nitrates ou les plastifiants est mis en place. Puis, on passe par le gaz oxydant ou encore la filtration au charbon actif. 

Lire cet article pour en savoir plus sur le ph eau du robinet !

Comme améliorer la qualité des eaux destinées à la consommation humaine ?

Pour qu’une eau destinée à la consommation humaine soit de meilleure qualité, il y a divers conseils que vous pouvez suivre :

  • Laisser couler l’eau distribuée avant de la boire ;
  • Tirer de l’eau froide afin de favoriser la cuisson des aliments ;
  • Mettre l’eau dans une carafe au frais avant de la boire. Comme le chlore est volatile, cela va améliorer la qualité de l’eau ;
  • Utiliser des carafes filtrantes ou du charbon actif pour débarrasser l’eau de toute contamination bactériologique et microbiologique.

Les normes à respecter pour la potabilité de l’eau

Elle est soumise à une règlementation assez stricte qui est mise en place par le ministère de la santé, grace à des directives de l’OMS. La potabilité de l’eau se base ainsi sur 70 critères évalués en fonction de la vulnérabilité de la personne : femmes enceintes, nourrissons… Ces critères sont donc mis en place sur la base de données scientifiques qui ont donné la faculté d’établir des doses maximales admissibles. Ce sont des doses qu’une personne peut boire tous les jours sans pour autant avoir de risques sur sa santé sur le long terme.

Voir aussi

Quels sont les démarches pour connaître son groupe sanguin?

Le groupe sanguin est un classement de sang de l’individu à une identification cellulaire importante. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *