Home / Juridique - Finance / Les obligations comptables des entreprises belges
pub

Les obligations comptables des entreprises belges

À l’instar des autres pays dans le monde, la comptabilité est une obligation légale pour toutes les entreprises exerçant leurs activités sur le territoire belge. On s’en sert surtout pour mettre en place leurs politiques budgétaires, mais aussi, pour analyser et mettre en place les stratégies les mieux adaptées à leur situation. Zoom sur ses caractéristiques.

 

Du côté des petites structures

Quelle que soit sa taille, si une structure ne dispose pas encore de la compétence nécessaire en interne pour assurer cette tâche spécifique, elle peut toujours recourir aux services d’un expert comptable Ixelles. En effet, les TPE et les indépendants en personnes physiques sont tous soumis à cette législation dans la mesure où elle permet à l’administration concernée d’effectuer les vérifications nécessaires. Il ne s’agit toutefois que d’une comptabilité simplifiée, c’est-à-dire, qui se base sur 3 livres, dont le journal financier, celui des achats et le journal des ventes. Il en est de même pour l’inventaire annuel. Ces petites sociétés, comme le définit l’article 15 du Code des Sociétés belges ne sont toutefois pas obligées de publier des comptes annuels, une obligation qui ne concerne que les entreprises de grande envergure.

 

Les grandes entreprises

Les PME et les GE ou grandes entreprises sont en outre régies par un Plan comptable minimum normalisé ou un PCMN pour faire court, ce, dans le souci de les mettre sur le même niveau. L’usage de ce plan leur est donc obligatoire, un plan de structure décimale qui est constitué de classes qui se divisent elles-mêmes en groupes de compte et en sous comptes si besoin est. Sa qualification de « minimum » sous- entend en effet que les entreprises peuvent y créer des sous-comptes selon leurs besoins.

En outre, contrairement aux TPE qui peuvent le faire sous une forme abrégée, les GE sont aussi tenues de déposer des comptes annuels complets. Elles ont également l’obligeance d’affecter un réviseur d’entreprise au contrôle de leur comptabilité. La désignation de celle-ci incombe à l’assemblée générale, ce qui n’est pas du tout le cas pour les petites sociétés. Ces dernières sont toutefois conseillées de recourir aux services d’un professionnel en comptabilité pour s’assurer régulièrement de la bonne marche de leurs affaires.

 

Un comptable en interne ou en externe

Quant au choix du professionnel à qui confier cette comptabilité, chaque enseigne est libre de choisir le sien, l’essentiel étant que la personne soit un spécialiste en chiffres et qu’il s’y connaisse très bien. En effet, de telles connaissances sont requises dans la mesure où cet expert peut conseiller judicieusement le dirigeant ou le propriétaire de l’entreprise tant en matière fiscal, économique et financier.

Au cas, où elles ont des difficultés à en trouver, le professionnel cité plus haut peut leur être d’un grand secours. Sinon, il leur est également possible d’effectuer cette tâche en interne et de faire appel à un professionnel pour les vérifications. C’est notamment le cas pour les TPE ou les indépendants en personnes physiques qui ne disposent pas toujours des moyens pour engager un comptable à plein temps.

Smileandpay

Voir aussi

Investir dans les cryptomonnaies

Des conseils pour réussir l’investissement en crypto-monnaie

Les crypto-monnaies ou le Bitcoin ont le vent en poupe récemment du fait que leur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *